Wikicitáty:Pískoviště: Porovnání verzí

Odebráno 1 374 bajtů ,  před 10 lety
Zrušena verze 44566 od uživatele 81.66.110.19 (diskuse)
Bez shrnutí editace
(Zrušena verze 44566 od uživatele 81.66.110.19 (diskuse))
-------
A tak si ho fanoušci pamatují.
Bonjour,
 
Je suis ennuyé, je crains d’avoir mal interprété le texte traitant de la durée de vie des cellules du cerveau… il y en a bien d’autres que les neurones et on pourrait trouver une durée de vie faible par la présence de nouveaux neurones n’adhérant pas comme il le faudrait à la <<fonctionnalité>> globale. J’avais réfléchi aux lésions permanentes et au fait que les singes n’ont pas la même manière de penser que l’homme, ce qui devrait être dû au patrimoine génétique qui a dû façonner le cerveau, et au fait que des neurones dispersés au hasard ne devraient pas parvenir à renouveler en grande-partie une structure entière sans qu’il y ait un non-sens. Au-fur-et-à-mesure du temps, j’ai fini par douter. Si vous me le permettez, je souhaiterais vous soumettre une réflexion : si nous pouvions avoir des neurones artificiels qui utiliseraient le magnétisme du flux neuronal pour se fixer sans perturber la fonction du flux et la faire continuer, qui par exemple, n’auraient plus besoin d’oxygène, pourraient supporter un arrêt de la circulation sanguine causée par la destruction des vaisseaux sanguins du cerveau par la limite de hayflick. Ils pourraient également permettre pourquoi pas une possibilité de refonctionnement du cerveau après un arrêt par une cause quelconque.
thomas wuis dkq 20021994
Neregistrovaný uživatel